Honneur au capitaine Vialet

Grand Ancien de la 15ème compagnie du 8ème BPC

Le lundi 15 janvier 2024, l’Amicale du « 8 » et du « 7 », accompagnée du Lieutenant MARIUS et du sergent LAUZIN de la 1ère compagnie du 8ème RPIMa, était à Pau pour honorer le capitaine (er) VIALET, 100 ans cette année et grand Ancien du « 8 » en Indochine, qui était élevé à la dignité de Grand Officier de la Légion d’Honneur. Entouré de sa famille et de ses amis, il a été décoré par le colonel (er) Achille MULLER. Outre l’Amicale de l’ETAP et le drapeau de la SMLH, étaient présents pour l’Amicale le colonel (er) JL TURPIN, le colonel (er) PINCE, le capitaine (er), SIMON et le caporal-chef (er) P. COLLET.

Cérémonie simple mais combien émouvante pour honorer un grand soldat, titulaire de 9 citations et de nombreuses décorations !

Reportage photo

Le capitaine (er) René VIALLET est né le 28 aout 1924 à Montsapey en Savoie. Entré dans la clandestinité en 1943, il rejoint la résistance dans le Vercors en juin 1944 puis il s’engage au 6ème Bataillon de Chasseurs Alpin en aout 1944 en Haute Maurienne. Il se distingue, fin aout 1944, en accomplissant avec son chef de groupe une mission périlleuse. Il participe ensuite avec courage et détermination à la libération de Lyon. Il obtient 2 citations à l’ordre du régiment pour sa brillante attitude au feu. Nommé caporal, puis caporal-chef en 1945, il sert par engagements successifs et il est nommé sergent en juillet 1946. Muté en 1947 à Bayonne au 2ème RPC qui devient 2ème BPC, il est nommé sergent-chef en 1948.

Il est désigné pour servir en extrême orient (Indochine) en 1951 au sein du 8ème BPC. Il manifeste une bravoure exceptionnelle lors de plusieurs engagements de son unité : en 1951, lors de l’opération parachutée de Ngia-lo où il est gravement blessé en se portant au secours d’un camarade ; en 1952, lors des opérations de Dong-Ben et Suc-Chi ; en 1953, lors des opérations à Quy-Nho, sur Phan-Quiet, puis dans la plaine des joncs.

Il recevra 4 citations dont une à l’ordre de l’armée pour ces diverses actions en Indochine. Il est rapatrié pour fin de séjour en mai 1953. Il est alors muté au 18ème RIPC (régiment d’infanterie parachutiste de choc) où il est nommé adjudant de compagnie à la CA. Il est admis dans le corps de sous-officiers d’active en 1954, avant de faire partie d’un GAP au sein du 3ème bataillon de marche dans le cadre du maintien de l’ordre en Algérie.

Muté au 9ème RCP en 1956, il est nommé adjudant-chef. Il se fait à nouveau remarquer par plusieurs actions d’éclat : aux Djebels Gabou et Bou-Aichoum mettant en déroute des rebelles et récupérant les armes, dans la forêt de Beni-Mezzeline, ou dans le massif de la Mahouna ou il met hors de combat 24 rebelles.

Pour ces actions, il recevra 2 nouvelles citations dont une à l’ordre de l’armée. Il accède à l’épaulette en 1958. Muté à la BETAP, il est nommé chef de peloton des élèves gradés où ses qualités aussi bien militaires que pédagogiques sont appréciées. Promu lieutenant en septembre 1960, il est de retour en Algérie au sein du 35ème RI à Colomb-Béchar où il est chef du poste Maréchal Leclerc ; il obtient une nouvelle citation. De retour en métropole en mars 1963, il rejoint le groupement d’instruction du 15ème BCA qui devient le centre d’entrainement commando du 15ème BCA. Il se révèle un instructeur hors pair, en particulier dans les spécialités montagne. Promu capitaine début 1964, il est alors affecté au Groupement sportif interarmes à Pau où il commande la compagnie d’instruction jusqu’en 1966. En mars 1966, il est affecté au 27ème BCA où il commande la compagnie de commandement et d’appui. En juillet 1968, il rejoint le camp du Larzac en qualité d’officier de tir jusqu’en aout 1972 et il fait valoir ses droits à la retraite.

Après quelques années dans la réserve, il s’investit dans la vie publique et associative. Savoyard infatigable sur le plan physique, dynamique et toujours de bonne humeur, c’est un meneur d’hommes qui a toujours été un exemple. Il est titulaire de 9 citations : 2 citations à l’ordre du régiment dans les FFI (Vercors) et au 6ème BCA, 4 citations au 8ème BPC en Indochine (2 divisions, 1 corps d’armée, 1 armée), 2 citations au 9ème RCP en Algérie (1 corps d’armée, 1 armée), 1 citation au 35ème RI en Algérie (brigade).

Décorations : Médaille Militaire en 1953, Chevalier Légion d’honneur en 1965, Officier Légion d’honneur en 1996, Commandeur Légion d’honneur en 2009, Grand Officier de la Légion d’honneur en septembre 2023.  Croix de guerre 39-45, Croix de guerre TOE avec 1 palme et 2 étoiles, Croix de la Valeur Militaire (1 palme et 2 étoiles), Médaille commémorative des opérations du maintien de l’ordre en Algérie.

Avenue du lieutenant Jacques Desplats

81108 Castres Cedex